Des étudiants inventent le gant qui fait parler sourds et muets

Short description:

Le projet Hand'speaker a une ambition folle : faire parler les sourds et muets. Cette utopie est pourtant en train de se réaliser grâce à une équipe de 6 étudiants nancéiens
À l'aide de capteurs positionnés sur le gant numérique, un signal est envoyé au smartphone qui analyse les mouvements et les retranscrit vocalement par un boîtier.

Type of publication:

Tools

Date of publication:

06/12/2014

Author(s):

Etienne Lazzarotto

Publishing organization:

digiSchool

Language:

French

Long description:

Faire parler les sourds et les muets
Faire parler les sourds et les muets est un rêve qu'aucun homme n'a jamais pu exaucer. Pourtant une équipe de 6 étudiants de Nancy a mis au point une technique faisant parler les personnes n'ayant pas la chance de pouvoir s'exprimer avec des mots. La solution est un gant ! Oui, vous avez bien lu, un gant. Mais comment est-ce possible ?
 
À l'aide de capteurs positionnés sur le gant numérique, un signal est envoyé au smartphone qui analyse les mouvements et les retranscrit vocalement par un boîtier. Ainsi, avec Hand'speaker, une personne utilisant la langue des signes pourrait se faire comprendre par tous. L'objectif principal de ce projet et de "réduire le taux de chômage des personnes atteintes de surdité sévère en favorisant leur insertion professionnelle", précise Tracy Rival, responsable communication de Hand'speaker sur la présentation vidéo du projet.
 
De nombreuses récompenses
Le projet regroupe 3 étudiants de l'école des Mines de Nancy et 3 autres de l'ICN Business School. Il est porté par un étudiant ingénieur marocain de 21 ans, Salah Ghamizi qui a mis au point cette technologie. L'équipe a participé à plusieurs concours entrepreneuriaux où elle a rencontré un franc succès.
 
Hand'speaker a raflé le Prix national des "entrepreneuriales", le prix "Startem" et celui de la Banque de France du concours "Créactiv'Est". Les récompenses ne s'arrêteront peut-être pas là puisque le projet a été sélectionné parmi les 23 finalistes français pour participer à la "World Cup", organisée par Enactus en octobre 2014 à Pékin, regroupant 38 pays.

Copyright information:

import from Sensage project